Sans Commentaire et trois petits points derrière

Tohu-Bohu est un orchestre de jeunes musiciens issus du centre de formation.

C02 Tohu Bohu bis

« Quand les xylophones, potophones, carillons tiges et autres tambours djembé bousculent notre tradition musicale c’est pour mieux la servir », annonce le texte de jaquette. C’est vraiment ce que l’on ressent : d’abord une joie contagieuse au service d’une musique qui soit innatendue et toujours belle. Le fait qu’il s’agisse d’un orchestre de jeunes musiciens issus du centre de formation Cric Crac n’est pas indifférent, mais passe au second plan : en mêlant les ressources des divers ateliers, l’ensemble crée une musique littéralement inouïe, sans âge, sans ride ni provocations gratuites. Les thèmes, qu’ils soient de Jean Blanchard, Daniel Denécheau, Christian Oller … prennent une tournure chatoyante, dans des arrangements sacrément bien troussés. Une cure de jouvance tintinabulante !

Claude Ribouillault / Trad Mag N°109 – Septembre/Octobre 2006

Extrait de « Sans commentaire et trois petits points derrière » :