Concert Chabenat Hamon Martin 28 mars

28 mars à 20h30 à la Ferme Saint Sauveur, Avenue du bois, Villeneuve d’ascq.

Réservations ouvertes ici.

2015 03 28 Chabenat Hamon Martin

Erwan Hamon & Janick Martin

Bombarde, flûte traversière en bois / accordéon diatonique

http://duohamonmartin.com

S’il est un duo pour lequel les termes de complicité, de complémentarité de connivence musicale ne sont pas galvaudés, c’est bien celui-ci. Au fil des années, ils sont devenus des références unanimement appréciées et félicitées. Rarement l’association accordéon- bombarde (ou flûte traversière) n’avait atteint un tel degré d’élégance et de subtilité. Un sens du propos musical hors du commun, une maîtrise du timbre et une créativité qui leur vaut toujours la note juste et bonne, celle qui vient à point dans l’art et la manière. La musique du duo Hamon-Martin est un modèle d’équilibre, d’ajustement musical. La grande classe.

« Figures attachantes de la scène trad’ en bretagne, Erwan Hamon et Janick Martin sont devenus au fil des ans deux références majeures, gratifiés d’une reconnaissance unanime qui résulte autant de leur talent musical que de leurs qualités humaines. Quand le savoir faire et la technique se mettent au service de la sensibilité, c’est la classe qui s’exprime… » Hugo Haribart (Musique Bretonne)

 « Leur virtuosité ne se substitue jamais à leur musicalité. Jouer vite et précis n’est pas une finalité esthétique et, chez eux, cela sert en priorité le discours musical […]. A deux, Erwan Hamon et Janick Martin déménagent autant que bien des groupes au personnel pléthorique. » Michel Toutous (ArMen)

« Un modèle d’équilibre entre virtuosité, musicalité et sensibilité » Gwen Dayot (Ouest France)

 « Tous petits déjà, cramponnés à leur bombarde et à leur diatonique, ils faisaient enrager les vieux musicos jaloux. Trop bons ! Alors, 15 ans plus tard, ces deux-là sont devenus des grands. Des monstres « musicalement parlant » qui font rêver les gars et pleurer les filles avec leur bouffée d’airs et leur répertoire qui fédère. C’est un duo durable, dûment estimé, assidument adulé. » Gwen Dayot 

Gilles Chabenat

Vielle à roue électro-acoustique

http://www.gilleschabenat.com

Gilles Chabenat est né en 1963 à Lignières dans le Centre de la France, où il débute la vielle à l’âge de 13 ans avec l’association d’art et tradition populaire les Thiaulins. Après avoir suivi les cours de Georges Simon, il remporte plusieurs prix de musique traditionnelle. Il se consacre alors au répertoire de sa région, avec déjà l’idée d’aborder d’autres styles musicaux.

Dans le sillage de Valentin Clastrier, il lui faut alors réinventer l’instrument et ses techniques de jeux. A la même période et après plusieurs années de recherches, le luthier Denis Siorat  élabore un instrument électroacoustique, de conception contemporaine qui permet d’intégrer la vielle dans le champ des musiques actuelles.

En 1992, Gilles Chabenat  rejoint ainsi  le groupe Corse I Muvrini pour une aventure commune de douze ans. Au cours de ces années, il multiplie les rencontres dont : Véronique Sanson, Florent Pagny, Stephan Eicher, Jean-Jacques Goldman, Sting, ainsi que Frédéric Paris, Edouard Papazian, Alain Bonnin et Gabriel Yacoub.

Depuis quelques temps, il collabore avec des musiciens de jazz : Vincent Mascart, Jacques Mahieux, Alain Bruel, Alain Gibert et Jean-Marc Padovani notamment, au travers de plusieurs créations dont une lecture théâtrale d’Enzo Corman.

Par ailleurs, on peut entendre sa vielle dans la musique composée par Jannick Top pour le film de Pierre Jolivet  « Le Frère du Guerrier ».

Il travaille aussi régulièrement avec Eric Montbel, Didier François au Nyckelharpa, Gabriel Yacoub et Patrick Bouffard.

Le parcours et l’évolution musicale de Gilles sont donc constamment façonnés par les rencontres. Son approche de la vielle privilégie le caractère multiple d’un instrument qui se métamorphose et se réinvente sans cesse depuis plus de mille ans.

montage trio réduit